Se préparer quand vient le temps de quitter un emploi12 mai 2017

Se préparer quand vient le temps de quitter un emploi

Vous en avez assez? Vous voulez voir ce qui se fait ailleurs? Votre contrat arrive à terme? Peu importe la raison, quitter un emploi n’est jamais une mince affaire. L’incertitude et la perte de revenu peuvent en angoisser plusieurs. Toutefois, quitter un emploi peut s’avérer une excellente décision sur le long terme. Avant de prendre une décision, prenez garde de bien savoir à quoi vous attendre et de voir pour quelles raisons vous pourriez quitter votre emploi.

Quelles raisons?

Vous vous trouvez dans une entreprise en difficulté, où l’ambiance change subitement, et où de moins en moins de clients (et d’employés) passent la porte? Vous occupez un poste qui ne vous comble pas ou dans un domaine où les perspectives d’avenir semblent peu prometteuses?

Il ne serait pas une mauvaise idée de commencer à planifier votre départ. Il se peut que vous vouliez rester loyal à votre employeur. C’est normal. Toutefois, restez vigilant; cette loyauté pourrait se retourner contre vous et vous faire sombrer avec le navire, vous envoyant tout droit au chômage. Dites-vous qu’il n’y a donc aucun mal à rechercher ailleurs et que le plus tôt sera le mieux.

Nous vous recommandons de vous réserver une somme d’au moins 3 mois de salaire pour vous permettre d’affronter les vagues d’incertitude.

Il peut être bon de se rappeler que si vous quittez volontairement votre emploi, sans justification, vous n’aurez pas droit aux prestations d’assurance-emploi et qu’il vous faudra travailler un certain nombre d’heures à nouveau avant de pouvoir obtenir des prestations régulières. Il est possible toutefois, si vous y avez droit, que vous puissiez recevoir des prestations parentales, de maladie ou de compassion.

Êtes-vous en mesure de quitter?

Même si vous avez une très bonne raison de quitter votre emploi, il se peut que vous ne puissiez pas le faire. D’abord, sur le plan financier, ne plus avoir d’emploi peut vous mettre dans une situation très délicate. C’est pourquoi, peu importe les promesses qu’un employeur potentiel peut vous faire, il est de votre intérêt de commencer votre recherche d’emploi avant de quitter votre emploi actuel.

Si vous décidez de quitter pour retourner aux études, pour changer de carrière ou simplement pour relever de nouveaux défis, il faudra vous armer de patience. Cela demandera beaucoup de travail. Donnez-vous des objectifs réalistes. Identifiez vos forces et vos faiblesses.

Une fois que vous aurez repéré des postes qui peuvent vous intéresser, lisez attentivement les annonces pour identifier les qualités requises, les tâches relatives à l’emploi et à partir de là, faites-vous des mises en situation. Mettez à jour votre c.v. et demandez à une personne de confiance de simuler une entrevue avec vous. On ne peut jamais être trop préparé.

Que faire en cas d’imprévu?

Peu importe la qualité de votre stratégie, gardez-vous toujours un plan B. Après tout, à quoi bon quitter un emploi pour en décrocher un autre qui nous rendra plus malheureux?

Enfin, pour qu’un plan soit bien efficace, il n’est jamais mauvais de le partager avec une personne de confiance qui connaît bien votre situation. C’est pourquoi une rencontre avec un conseiller financier peut être très utile, dans ce cas, pour vous permettre d’analyser l’impact de votre décision sur vos finances et vous aider à planifier la réalité de votre situation financière pour les mois (ou les années) à suivre.

Partager cet article