Quelques conseils pour les familles monoparentales24 janvier 2017

Quelques conseils pour les familles monoparentales

Assumer un loyer et plusieurs dépenses seul(e) peut être très préoccupant, surtout lorsque l’on a également des enfants à notre charge. L’endettement nous guette et notre situation financière peut varier rapidement. Il est possible de rétablir l’équilibre après la rupture, tôt ou tard, et parfois même d’avoir un meilleur équilibre qu’au moment où les parents étaient en couple. L’important : avoir une organisation solide et un entourage qui nous soutient.

Réduire les recours à la carte de crédit et couper dans les frais inutiles

La première étape est de faire un budget. Il faut, dans la mesure du possible, éviter d’accumuler des dettes, en particulier sur ses cartes de crédit ou avec ses frais bancaires, car ceux-ci peuvent être très élevés.

De plus, si l’on se contente de rembourser seulement le montant minimal chaque mois, on perdra beaucoup d’argent en intérêts. Limitez donc l’usage de votre carte de crédit et ne l’utilisez que pour faire face aux imprévus.

Planifier son épargne

En préparant votre budget, continuez à consacrer un certain pourcentage de vos revenus à l’épargne. Même si ce montant n’est pas très gros, il s’accumulera rapidement. C’est avec des sous que l’on fait des dollars, après tout!

Une des meilleures façons d’y parvenir est de procéder à un prélèvement automatique dans votre compte vers un compte consacré à l’épargne ou à des projets plus coûteux. Cela vaut la peine d’y jeter un œil, avec l’aide d’un conseiller financier, pour voir vos différentes options et, du même coup, regarder si cet argent épargné ne pourrait pas être réinvesti ailleurs pour le faire fructifier (REER, REEE, etc.).

Les pensions alimentaires

La loi exige qu’un parent travaillant, mais n’ayant pas la garde de ses enfants doive également subvenir à leurs besoins. C’est pourquoi le parent ayant la garde des enfants a généralement droit à une pension alimentaire. Il faut toutefois la réclamer. Afin de vous entendre sur les règles de cette pension, il est préférable de faire appel à un médiateur. Les séances peuvent coûter cher. Heureusement, au Québec, la loi permet d’avoir six séances gratuites.

Aide gouvernementale

Le gouvernement du Québec offre un Soutien aux enfants pour les parents ayant des enfants à charge de moins de 18 ans résidant avec eux. Si l’enfant a été déclaré au Directeur de l’état civil dès sa naissance, l’inscription se fait automatiquement. Il n’y a donc pas de demande à faire. De plus, depuis le 1er juillet 2016, le gouvernement fédéral offre une Allocation canadienne pour enfants. Il s’agit d’un paiement mensuel non imposable versé aux familles pour subvenir aux besoins de leur enfant de moins de 18 ans.

Cette allocation est calculée selon votre déclaration de revenus (et sera ajustée chaque année, selon l’état de vos revenus). Un des avantages de cette allocation est que ses dates de versement sont régulières et qu’elle offre également une application mobile qui permet de répondre à vos questions, ainsi qu’une liste d’envoi électronique pour vous avertir lors d’un prochain versement.

Pour d’autres renseignements, communiquez avec votre institution bancaire et voyez comment votre situation peut être remise sur pied le plus rapidement possible.
 

Partager cet article