Quelles sont les bonnes et les mauvaises dettes?3 mai 2017

Quelles sont les bonnes et les mauvaises dettes?

Jamais les Canadiens n’ont été aussi endettés de toute leur histoire. Pourtant, si l’endettement est une chose normale, il est important de le garder sous contrôle et de ne pas se retrouver avec plus de « mauvaises » que de « bonnes » dettes. Comment faire la distinction entre les deux? Voici un guide qui vous aidera à mieux comprendre.

Ce que l’on entend par des « bonnes » dettes

L’endettement, en soi, n’a rien de bon ou de mauvais. Le crédit est simplement un outil, et comme n’importe quel outil, il y a des bonnes et des mauvaises façons de s’en servir.

Généralement, on désigne une bonne dette un investissement dans quelque chose qui prend de la valeur (ou qui rapportera) à long terme. Parmi les dettes que l’on considère comme étant « bonnes », on retrouve un prêt hypothécaire pour une maison/un terrain, des placements, des prêts étudiants, des prêts pour lancer sa propre entreprise ou tous les achats qui ont un réel effet bénéfique sur votre travail ou votre vie.

Que sont alors les mauvaises dettes?

Les dettes qui nous empêchent en fin de compte d’améliorer notre sort ou qui nous appauvrissent avec le temps peuvent constituer des mauvaises dettes. Par exemple, les cartes de crédit sont souvent sources de mauvaises dettes. La principale raison? Leurs taux d’intérêt. Ceux-ci peuvent très vite amplifier le montant total à rembourser, augmentant du même coup les frais de crédit. De plus, lorsque les paiements dépassent notre capacité de payer ou ne sont pas payés à temps, ils peuvent générer des taux d’intérêt coûteux ou parfois entraîner des pénalités pour les retards de paiement.

Bien sûr, ce qui constitue une bonne ou une mauvaise dette peut varier d’une situation à une autre. Si investir dans une propriété dont la valeur augmentera avec le temps est une excellente idée, elle ne l’est pas toujours. Si les mensualités excèdent notre réelle capacité à payer, cette dette deviendra vite un fardeau.

Quelques conseils pour changer ses habitudes

Une bonne façon de prévenir l’endettement excessif ou de réviser sa situation est de regarder nos habitudes de consommation. Avez-vous souvent besoin d’utiliser votre carte de crédit? Quels sont les achats que vous faites? À quelle fréquence les faites-vous? Est-ce que les achats que vous réalisez avec cette carte pourraient également être faits avec votre carte de débit ou votre argent comptant?

Si les achats que vous effectuez ne peuvent qu’être faits avec la carte de crédit, assurez-vous de repayer tout le montant dû avant la date limite. Cela vous évitera de payer inutilement des intérêts, en plus de vous permettre de vous monter un bon dossier de crédit.

Dans les cas plus particuliers, pour bien voir où il vous serait possible de réaliser des économies dans votre budget, rien ne vaut une bonne séance avec votre conseiller financier préféré. N’hésitez pas à prendre rendez-vous avec un professionnel, si le besoin s’en fait sentir.

Partager cet article