Que garder en tête avant de demander une augmentation de salaire30 novembre 2016

Que garder en tête avant de demander une augmentation de salaire

Pour certains, négocier un salaire est un véritable casse-tête. Pour d’autres, l’affaire semble aller de soi. On ne saurait résumer l’affaire à une simple peur de parler d’argent ou de négocier, mais lorsque vient le moment de faire la demande, bien des gens peuvent avoir un doute ou une hésitation par rapport à la validité de leur demande d’augmentation. Avant de prendre votre décision, voici quelques trucs qui pourraient vous aider à bien vous préparer et vous faire paraître la tâche un peu moins difficile.

Préparer sa demande

La chose la plus importante, mais qui ne pourrait malheureusement être évitée : se préparer avant sa demande. Si la demande doit être prise au sérieux, elle doit également être préparée avec autant de sérieux.
 
Dressez une liste de vos réalisations des 12 derniers mois et vérifiez-la aussi souvent qu’il le faut. Votre idée a permis de mener à terme tel ou tel projet? Vous avez permis de réduire les dépenses? Vous vous êtes démarqué lors d’un projet plus délicat?

Toutes ces choses sont des arguments en votre faveur. Demandez des témoignages à des collègues qui vous apprécient afin de vous mettre en confiance et, si possible, allez chercher leur appui par écrit.

Pratiquez-vous

Enfin (cela pourra paraître drôle, mais le truc est infaillible), répétez devant un miroir, aussi souvent que nécessaire, jusqu’à ce que votre demande sorte de la façon la plus naturelle et la plus confiante possible.

Préparez-vous aux réponses éventuelles que l’on pourrait vous donner, y compris celles qui pourraient vous déplaire. Ne vous laissez pas emporter par l’émotion. Restez professionnel jusqu’au bout.

Selon Florent Francoeur, PDG de l’Ordre des conseillers en ressources humaines agréés (CRHA), renégocier son salaire « fait partie de la normalité des choses chaque année. Ce n’est pas un abus » et un employé n’a pas à se sentir mal de faire cette demande. Faut-il se rappeler aussi que les employeurs prévoient un budget chaque année pour les augmentations de salaire.

Savoir ce que l’on veut

Il est important d’avoir une idée claire de ce que l’on désire obtenir de ses négociations. Vous avez un chiffre en tête? Vous avez une autre offre ailleurs, pour un meilleur salaire?

Avant de vous lancer à l’eau, préparez-vous toujours un plan B. Dans les cas où votre demande ne serait pas possible à remplir, pensez à d’autres façons d’augmenter votre salaire (soit en prenant une semaine de vacances supplémentaire, une plus grande allocation pour la voiture ou une plus grande contribution à la caisse de retraite, etc.).

Enfin, dites-vous également que si une entreprise offre par exemple un salaire entre 30 000 $ et 35 000 $, il sera difficile d’obtenir davantage.

L’employeur est fermé à toute augmentation? On peut alors lui dire quel est le minimum acceptable. Si le patron refuse toujours, il devra vivre avec les conséquences. Un employé mal payé sera moins motivé et toute l’entreprise en souffrira.

Je me connais et je mérite mon augmentation

Demander une augmentation de salaire est une étape si importante dans sa vie professionnelle. Si un employé n’est pas payé suffisamment, il sera généralement moins motivé, car il ne se sentira pas apprécié à sa juste valeur. Le salaire n’est pas seulement un coût pour l’employeur, mais aussi une façon de garder les employés motivés. Pour avoir de la qualité, il faut savoir la rémunérer.

Enfin, peu importe l’issue de la demande, il est important de se rappeler qu’un emploi n’est pas forcément qu’un simple gagne-pain. C’est aussi une façon de se valoriser, de se réaliser, de se sentir utile, et parfois même, de vivre ses passions.

Partager cet article