Que faire avec votre épargne de confinement ? — Huit suggestions intéressantes21 octobre 2020

Que faire avec votre épargne de confinement ? - Huit suggestions intéressantes

Selon une enquête menée par Statistique Canada, le deuxième trimestre de 2020 a vu les dépenses des ménages canadiens reculer de 13,7 %, et leur taux d’épargne augmenter jusqu’à 28,2 %.

En effet, le confinement a diminué les sorties, le voyagement et les occasions de dépenser. Le prix de l’essence est aussi descendu en chute libre, ce qui a permis d’importantes économies aux travailleurs des secteurs essentiels. Certains ont eu droit à la PCU, ce qui leur a occasionné une augmentation de revenu.

Que faire maintenant avec ce surplus d’argent qui se retrouve dans votre compte ? Voici quelques suggestions intéressantes et utiles.

Utilisez cet argent pour rembourser certaines dettes

Il y a certains types de dettes que vous voulez payer rapidement.

  • Les impôts de la PCU. En tout premier lieu, si vous avez reçu la Prestation canadienne d’urgence (PCU), gardez à l’esprit qu’à la fin de l’année vous devez payer de l’impôt sur les montants reçus. Si ce n’est déjà fait, parlez à votre comptable des montants que vous devez mettre de côté à cette fin. Généralement, en mettant le tiers de côté, vous êtes certain de ne pas arriver dans le rouge à la période des impôts. Une fois vos impôts payés, vous pourrez considérer tout surplus mis de côté à cette fin comme un remboursement d’impôt.
  • Cartes de crédit, marges de crédit et prêts. Vous avez des soldes de cartes de crédit, de marge de crédit ou de prêts. Utilisez cet argent pour les rembourser, du moins en partie. Profitez-en pour faire le ménage dans vos finances, puis faites une conciliation de dettes pour vos soldes restants. Cela diminue vos paiements mensuels et vous payez moins d’intérêt. Il existe plusieurs astuces pour rembourser vos dettes rapidement. À moins d’être au bord de la retraite, il n’est pas recommandé d’effectuer des paiements anticipés sur votre hypothèque. En effet, le taux d’intérêt est tellement bas présentement que votre argent sera plus rentable placé ailleurs. Vous feriez mieux de simplement renégocier le taux d’intérêt sur votre hypothèque pour l’instant.

Placez votre argent pour le faire fructifier à long terme

De l’argent bien placé dans un but précis vous permet de le faire fructifier au lieu de le laisser dormir dans votre compte d’épargne.

  • Investir dans votre REER. Si votre salaire est élevé, investir dans votre REER diminuera votre revenu imposable et vous bénéficierez d’un crédit d’impôt. Si votre salaire est plutôt faible, les avantages de cotiser à votre REER sont reliés au RAP et au REEP. Le RAP, ou Régime d’accession à la propriété vous permet de retirer jusqu’à 35 000 $ de vos REER pour l’achat de votre première maison. Quant au REEP, ou Régime d’encouragement à l’éducation permanente, vous pouvez retirer jusqu’à un montant de 20 000 $ pour effectuer un retour aux études.
  • Investir dans un REEE. Le REEE, Régime enregistré d’épargne-études, est un bon investissement pour les jeunes familles avec des enfants. Les sommes que vous y déposez ne vous donnent pas de réduction d’impôt, mais les gouvernements fédéraux et provinciaux donnent des subventions pour ajouter à votre REEE. Lorsque vous retirez les montants cotisés, il n’y a aucun impôt à payer dessus. Seuls les subventions et les revenus de placement sont imposables lorsqu’ils sont retirés. Vous pouvez cotiser jusqu’à un maximum de 50 000 $ par enfant.
  • Cotiser à un CELI. Le CELI, Compte d’épargne libre d’impôt, est un excellent moyen d’épargner à court et à long terme. Cotiser à un CELI ne vous donne pas de réduction d’impôt, par contre vous ne payez pas d’impôt sur les montants cotisés que vous retirez ni sur les revenus et les gains réalisés par le CELI. Un montant maximal de cotisation est fixé par année, mais ces montants sont cumulables. Le CELI vous permet de retirer les fonds rapidement, quand vous voulez, sans aucune incidence fiscale.

Mettez votre argent de côté dans un compte d’épargne

Vous n’êtes peut-être pas prêt à cotiser à un REER, un CELI ou autre. C’est compréhensible ! Dans un tel cas, serrez votre argent dans un compte épargne.

  • Un fonds d’urgence. Des imprévus arrivent quand on s’y attend le moins. La preuve, nous la vivons présentement avec le coronavirus et ses retombées économiques. De là l’importance d’avoir un fonds d’urgence. Un fonds d’urgence doit couvrir un minimum de trois mois de salaire. L’argent déposé dans votre fonds d’urgence n’est pas pour des voyages ou une voiture. Ce sont des fonds mis de côté pour des situations d’urgence comme une perte d’emploi ou des bris imprévus sur la maison. Rappelez-vous qu’en cas d’urgence, si vous n’avez pas de fonds d’urgence accumulé, un prêt peut vous aider à passer à travers. Contactez Prêt Argent Rapide pour plus d’information.
  • Des économies pour un projet. Nourrissez-vous le projet d’acheter une voiture, de rénover votre maison ou de faire un voyage ? Serrez votre argent dans un compte d’épargne. Garder vos économies dans un compte séparé facilite leur suivi et vous motive à ne pas les dépenser.

Prenez une partie de votre argent pour vous gâter

Investir, économiser et payer ses dettes sont de nobles façons d’utiliser votre argent épargné durant la crise du coronavirus. Par contre, il n’y a rien de mal à en prendre une petite partie pour vous gâter un peu.

Y a-t-il un vêtement que vous regardez depuis longtemps, une série de livres qui vous tente ou une console de jeux que vous aimeriez avoir ? Si vous arrivez bien et que vous avez de l’argent mis de côté pour les urgences, pourquoi ne pas vous les payer ?

Faites preuve de discernement dans vos décisions financières

Nous avons tous besoin d’argent pour vivre. Peu importe le montant d’argent que nous avons, il faut toujours faire preuve de discernement et de bon sens avant de l’utiliser. En étant prévoyants, nous sommes prêts à faire face aux périodes plus difficiles sans aucun souci.

Partager cet article