Quand et comment faire faillite ? 19 janvier 2016

Quand et comment faire faillite ?

Lorsqu’on est endetté jusqu’au cou, la faillite constitue souvent notre seule porte de sortie. En quoi consiste-t-elle et quelles sont les conséquences sur notre dossier de crédit? Petit tour d’horizon de la question.

Quand toutes les autres options sont épuisées

Une personne doit faire faillite lorsqu’elle ne parvient plus à rembourser ses dettes et lorsque toutes ses autres options sont épuisées. Parmi celles-ci, nous retrouvons la consolidation de dettes et la proposition de consommateur. Ces options représentent en fait les deux dernières possibilités avant de se tourner vers la faillite.

Quelles sont les conséquences d’une faillite ?

On pense souvent, à tort, que faire faillite est la fin du monde. Ce n’est pas le cas. Quand une personne est endettée au point de ne plus vivre normalement, de faire des cauchemars ou encore de penser au suicide, il est préférable pour elle de faire faillite avant que ses problèmes financiers n’aient raison d’elle.

Pour cela, il importe d’abord de prendre rendez-vous avec un syndic de faillite. Celui-ci vous aidera à voir clair dans votre situation et à mettre sur pied une stratégie qui vous permettra de vous en sortir.

Les avantages et les inconvénients de la faillite

Les avantages d’une faillite sont qu’elle vous permet de vous libérer de vos dettes de manière définitive et de repartir à neuf sur de nouvelles bases.

Par contre, vous aurez difficilement accès à du financement, et ce, pendant 5 à 7 ans après votre faillite, puisque c’est le nombre d’années pendant lesquelles la procédure restera inscrite à votre dossier. Vous devrez également remettre une partie de vos biens à la banque (voiture, maison, meubles, etc.), dépendant du montant de votre dette et de votre situation financière.

Combien de fois une personne peut-elle faire faillite ?

Une personne peut faire faillite autant de fois qu’elle le désire, mais après la troisième fois, la libération devra être accordée par les tribunaux. La personne insolvable pourrait alors se retrouver avec une somme supplémentaire à payer advenant le cas qu’un jugement de libération conditionnelle soit retenu contre elle.

Combien coûte la faillite ?

Il coûte entre 1200$ et 2000$ pour ouvrir un dossier auprès d’un syndic de faillite. Celui-ci se chargera par la suite de vendre vos biens et de distribuer les montants récoltés auprès de vos créanciers.

Vous n’avez aucune autre somme à payer si vous faites faillite, sauf si vous touchez un revenu jugé «excédentaire» par le syndic de faillite, c’est-à-dire si vous recevez plus que ce dont vous avez besoin pour vous loger et vous nourrir.

Ce calcul complexe est effectué par le syndic de faillite et varie d’une personne à l’autre, puisqu’il dépend de plusieurs facteurs, tels que le nombre de personnes à charge.

En somme, nous constatons que si faire faillite n’est pas une tâche compliquée, elle laisse inévitablement des traces dans notre dossier de crédit. Par contre, quand il s’agit de la seule solution envisageable, il peut être préférable de se tourner vers elle avant qu’il ne soit trop tard.

Partager cet article