Prêt automobile à long terme : une solution rentable?21 juillet 2016

Prêt automobile à long terme : une solution rentable?

De nos jours, pour obtenir un véhicule, il faut s’armer de patience. Les frais et les nombreuses options à l’achat peuvent souvent faire gonfler la facture beaucoup plus que l’on souhaiterait. S’il peut être tentant de vouloir faire baisser les coûts mensuels de son remboursement de prêt automobile, il faut toutefois faire preuve de beaucoup de prudence. Avant de choisir votre prêt automobile ou de signer un contrat avec un concessionnaire, réfléchissez bien et ne vous laissez pas trop impressionner par les chiffres.

Une voiture achetée pour répondre à des besoins bien réels

Selon l’ACFC (Agence de la consommation en matière financière du Canada), en moyenne, les conducteurs changent de véhicule environ tous les quatre ans. Toutefois, de plus en plus de conducteurs optent plutôt pour un prêt automobile étiré sur 6 ans, permettant ainsi de se procurer un véhicule plus dispendieux à moindre prix. Toutefois, à force de réduire le coût des mensualités, le total d’argent payé en intérêt deviendra beaucoup plus grand et pourra jouer de bien vilains tours, à terme. Ainsi, certains automobilistes se retrouveront avec une voiture dont la valeur sera inférieure à celle du montant restant à rembourser.

Ce phénomène n’est pas rare. En effet, depuis les 5 dernières années, l’ACFC rapporte que le nombre de conducteurs dans cette situation a augmenté de 50 %.

Un petit montant mensuel ne donne pas une réduction des coûts!

Les chiffres parlent. Si vous vous procurez une voiture de 25 000 $ financée à 5 % d’intérêt sur une période de 3 ans, vous devrez payer pratiquement 2000 $ à la fin de votre prêt. Toutefois, rapportés sur une période de 7 ans, les intérêts s’élèveront à presque 5000 $. Ainsi, ces quelques années supplémentaires, entraînées par des mensualités plus faibles, vous pénaliseront donc lourdement lors de l’achat de votre prochain véhicule en reportant le montant impayé de votre prêt précédent dans votre nouveau prêt, créant une espèce de boucle de remboursement interminable.

Pour bien gérer son prêt automobile, il faut d’abord bien gérer ses finances personnelles

Souvent, une mauvaise gestion du prêt automobile sera un reflet d’une mauvaise gestion des finances personnelles. Afin de ne pas se placer dans une situation précaire, il faut donc voir à long terme. Au-delà du coût mensuel et des offres que vous font les vendeurs afin de vous procurer au plus vite un nouveau véhicule, réfléchissez à la valeur réelle de votre voiture. Pensez à ce que vous pouvez vous permettre d’acheter et tenez-y, malgré les offres que l’on vous fait. Mettez de l’argent de côté afin de vous prémunir contre les imprévus. Enfin, et surtout, ne signez jamais un contrat lors d’une première rencontre. Mieux vaut dormir sur une proposition afin de revenir avec une position de force pour négocier un prix plus avantageux et plus adapté à votre budget. Faites vos calculs et, au besoin, examinez-les avec un planificateur financier.

Rappelez-vous que votre véhicule est là pour vous servir. Il ne doit jamais devenir un fardeau pour vous.

Partager cet article