Est-ce qu’un manque d’argent veut dire un manque de liberté ?12 décembre 2019

Est-ce qu’un manque d’argent veut dire un manque de liberté ?

Est-ce que le manque d’argent vient brimer la liberté d’une personne, ou est-ce qu’avoir de l’argent veut dire avoir plus de liberté ?

Sécurité financière

Dans un sens, avoir assez d’argent apporte une sécurité financière, et avec cette sécurité vient une certaine liberté.

Le stress financier dû à un manque d’argent est comme un étau qui nous tient prisonniers. On se retient de faire des activités ou d’acheter certaines choses par peur de manquer du nécessaire pour vivre.

Avoir de l’argent en quantité suffisante veut dire ne pas être stressé pour payer ses comptes, et pouvoir, de temps à autre, se gâter un peu.

Avoir beaucoup d’argent permet à son propriétaire de ne se priver de rien. Tout ce qu’il désire, il l’achète, peu importe le prix.

Est-ce que ça veut dire que oui, l’argent apporte la liberté ? La question n’est pas aussi simple qu’elle en a l’air.

Esclave de l’argent

S’il est vrai que l’argent apporte une certaine liberté à celui qui la possède, elle vient aussi avec ses propres entraves.

L’amour de l’argent apporte une sorte d’esclavage en soi. Lorsque l’argent devient sa raison de vivre, qu’on n’en a jamais assez, qu’il faut toujours travailler plus d’heures pour avoir plus d’argent, on devient esclaves de l’argent.

Quelqu’un qui est esclave de l’argent n’est jamais satisfait de ce qu’il possède. Il en veut toujours plus, et ce qu’il a, il a peur de le perdre.

Avoir plus d’argent ne signifie pas non plus avoir plus de liberté. Avoir de l’argent signifie souvent avoir plus de dettes.

Donc est-ce à dire que tous ceux qui ont de l’argent sont esclaves de l’argent ?

Le bon équilibre

Quelqu’un qui a de l’argent peut ne pas être esclave de l’argent, et quelqu’un qui n’a pas d’argent peut en être esclave. Tout est dans la façon de considérer les biens matériels.

L’argent est un outil pour subvenir à ses besoins essentiels, et non pas une raison de vivre. Il faut savoir se satisfaire du nécessaire, et réaliser que le vrai bonheur n’est pas dans les biens que l’on possède, et qu’il ne s’achète pas non plus.

Être bien entouré n’a pas de prix. Quelqu’un qui n’a pas beaucoup d’argent connaît ses vrais amis, alors que celui qui a beaucoup d’argent se demande toujours si ses amis sont de vrais amis, ou s’ils profitent simplement de sa générosité.

Il faut savoir trouver le bonheur dans les petites choses de la vie. S’il est vrai qu’il est sage d’économiser pour la retraite, il est bien aussi de vivre le moment présent.

La vraie liberté

L’argent ne fait pas le bonheur, et il ne donne pas la liberté non plus. Oui, il peut donner une certaine liberté matérielle, éphémère, mais la vraie liberté est au-dedans de nous, dans notre façon de voir la vie. C’est donc à nous de revoir notre façon de penser, de creuser au plus profond de nous-mêmes, pour trouver notre liberté, la vraie.

Partager cet article