Comment renégocier son hypothèque en 2 étapes faciles9 décembre 2020

Comment renégocier son hypothèque en 2 étapes faciles

La pandémie de 2020 a fait chuter les taux d’intérêt. Au vu de ces taux à un bas record, plusieurs aimeraient renégocier leur hypothèque, mais n’osent peut-être pas, car ils ne sont pas à l’échéance de leur terme.

Voici comment renégocier votre hypothèque en 2 étapes faciles.

Passez en revue votre situation

Avant de commencer les négociations, prenez quelques instants pour analyser votre situation et vous poser ces quatre questions.

  • Voulez-vous payer votre hypothèque plus rapidement ? En passant d’un versement par mois à deux ou plus, vous déboursez moins d’intérêts et finissez de payer votre hypothèque plus tôt. 
  • Avez-vous l’intention de vendre prochainement ? Si oui, il ne vaut peut-être pas la peine de renégocier votre hypothèque.
  • Pensez-vous avoir besoin de financement pour des rénovations prochainement ? Si tel est le cas, il est judicieux de calculer combien vous avez besoin pour en parler avec votre conseiller financier lorsque vous renégocierez votre hypothèque. Voici quelques astuces utiles montrant comment s’y prendre pour rénover votre maison sur un budget.
  • Votre situation financière a-t-elle changé ? Si vous gagnez un salaire plus élevé, vous voulez peut-être effectuer des paiements plus élevés pour payer l’hypothèque plus rapidement. À discuter avec votre conseiller financier.

Contactez votre institution financière

Une fois votre situation passée en revue, contactez votre institution financière et posez-leur les questions suivantes.

  • Quelle est la pénalité si vous brisez votre contrat aujourd’hui ? Mettre fin à un contrat hypothécaire alors qu’il n’est pas rendu à échéance entraîne une pénalité. Dépendant du temps qu’il reste à votre contrat, la pénalité peut être plus, ou moins élevée.
  • Quel taux d’intérêt vous donnent-ils pour que vous restiez avec eux ? Votre institution financière voulant vous garder comme client, ils vous offriront un taux d’intérêt à la baisse. S’ils ne le font pas, demandez-le tout simplement. Avec la baisse des taux d’intérêt, ils s’attendent à votre appel. Il n’y a aucune gêne à poser la question.
  • Est-ce qu’ils refinancent la pénalité sur la nouvelle hypothèque ? En restant avec la même institution financière, ils acceptent habituellement de refinancer la pénalité sur votre prêt hypothécaire.
  • Quel impact le nouveau taux d’intérêt et la pénalité auront-ils sur le montant de vos paiements et la durée de l’hypothèque ? Demandez au conseiller financier de calculer vos paiements avec le nouveau taux et en ajoutant la pénalité. Est-ce que briser votre contrat au profit d’un nouveau taux d’intérêt en vaut la peine ? Avec la chute de taux que nous avons subie cette année, ce sera probablement rentable. C’est à vous de voir avec votre institution financière.
  • Posez toute autre question pertinente. Selon votre situation et vos besoins, profitez-en pour poser toute autre question en lien avec votre hypothèque. Par exemple, devez-vous augmenter la fréquence des paiements ou voulez-vous refinancer pour des rénovations majeures ?

Une fois tous ces détails passés en revue, si vous êtes satisfaits du résultat, la banque vous envoie un nouveau contrat que vous signez et leur retournez. Et voilà ! Vous avez renégocié votre hypothèque à un taux d’intérêt plus bas, sans même sortir de chez vous.

Devriez-vous changer d’institution financière ?

Qu’en est-il si une autre banque vous offre un taux d’intérêt encore plus bas que votre institution financière ? Il y a deux points majeurs dont vous devez vous souvenir.

  • Frais de pénalité. Changer d’institution financière veut dire que votre pénalité ne sera pas absorbée par votre nouveau prêt hypothécaire. Vous devrez donc le débourser de vos poches.
  • Frais de notaire. Lorsque vous changez de banque pour votre prêt hypothécaire, vous devez re-notarier, ce qui n’est pas le cas lorsque vous restez avec la même institution financière. À ce moment, un prêt en ligne peut être une solution qui vous aidera à payer les honoraires si vous n’avez pas les fonds sous la main.

Prenez une décision éclairée, selon votre situation

En ayant toutes les données en main, vous pouvez prendre une décision éclairée, en connaissance de cause.

Présentement avec les taux hypothécaires très bas, il est avantageux de vous renseigner auprès de votre banque. Qui sait, avec un coup de fil, vous pourriez diminuer vos paiements hypothécaires et même en rapprocher la date d’échéance, sans qu’il vous en coûte un sou à la fin.

Partager cet article