Comment remédier aux mauvaises habitudes qui coûtent cher26 avril 2017

Comment remédier aux mauvaises habitudes qui coûtent cher

Bien des gens se plaignent de leur mauvaise situation financière sans comprendre comment ils se sont retrouvés là. Jamais les Canadiens n’ont été aussi endettés de toute leur histoire. Pourtant, si l’endettement est une chose normale, il est important de le garder sous contrôle et de ne pas se retrouver avec plus de « mauvaises » que de « bonnes » dettes. Comment faire la distinction entre les deux? Voici un guide qui vous aidera à mieux comprendre.

Des signes qui peuvent en dire long

Regardez si, parmi la liste des situations suivantes, certaines d’entre elles vous semblent familières :

  • Vous êtes stressé, angoissé, ou vous pensez que vous n’arriverez jamais à vous en sortir?
  • Vous avez un compte ou une marge de crédit à découvert?
  • Vous vous êtes fait refuser votre carte de crédit en magasin?
  • Vous ne payez pas vos factures à temps?
  • Vous ne dites pas tout sur vos dépenses à vos proches?

Si vous avez répondu oui à plus d’une de ces questions, il se pourrait que vous ayez des mauvaises habitudes financières. Comment y remédier?

Quand les désirs se mélangent avec les besoins

Pour certaines personnes, tout ce qu’elles désirent leur semble « indispensable ». Elles veulent avoir tout de suite ce qu’elles désirent, et ce, même si elles n’en ont pas vraiment besoin. La dépense n’est pas toujours liée à un besoin alimentaire ou essentiel.

C’est pourquoi il est important d’apprendre à faire la différence entre ce qui serait agréable à avoir et ce qu’il faut avoir. C’est là la difficulté principale derrière bien des mauvaises situations financières.

La meilleure solution à ce problème est d’apprendre à vous connaître, vos limites, vos envies et vos besoins, et ensuite de vous demander avant chaque achat :

  • En ai-je vraiment besoin?
  • En ai-je besoin tout de suite?
  • Ai-je assez d’argent pour me le payer?
  • Quelle est la pire chose qui peut m’arriver si je ne l’achète pas?

Ne pas se faire assez d’économies

Si un accident vous forçait dès demain matin à subir un long séjour à l’hôpital, vous vous retrouveriez sans revenu stable pendant un certain temps. Dépendamment de la gravité de votre accident, cette période pourrait se prolonger. Pendant ce temps, ni les obligations ni les factures ne cesseront d’exister.

Même si l’imprévu est, par définition, imprévisible, il est essentiel de toujours avoir un coussin d’argent au cas où se produirait un accident ou un événement exceptionnel qui vous forcerait à débourser plus d’argent que prévu afin de rétablir votre situation. Nous insistons sur le mot essentiel, car la nature aléatoire des imprévus nous force à être prêt à tout moment à débourser ce qu’il faudra pour remédier au problème.

L’influence des amis et des autres

Les amis peuvent grandement influencer nos choix de vie (carrière, goûts, intérêts, activités, etc.). Ces influences peuvent parfois se déguiser et prendre des tournures négatives. Ainsi, la pression sociale de suivre le groupe ou de vouloir se démarquer peut vous amener à faire des achats superflus qui ne sont pas là pour répondre à un réel besoin.

Partager cet article