L’ABC des finances personnelles13 avril 2016

L’ABC des finances personnelles

Dans le monde d’aujourd’hui, les choses se complexifient, et les décisions n’y échappent pas. Les études coûtent plus cher, les revenus n’évoluent pas au même rythme que le coût de la vie et les changements d’emplois, plus fréquents qu’autrefois, demandent de se mettre davantage d’argent de côté – et donc, de savoir gérer son argent un minimum.

Les finances personnelles ne sont pas toujours bien enseignées à l’école. Pourtant, il n’est pas nécessaire d’avoir un MBA pour comprendre les principes de base de la finance. Même si vous faites confiance à un spécialiste pour vous aider à gérer votre budget, il est normal de vouloir discuter d’égal à égal avec la personne qui vous donne son avis. Pour ce faire, installez-vous confortablement et prenez le temps de lire ces quelques conseils.

Un principe de base relativement simple

Le premier principe de base à retenir est de toujours savoir quel est l’état de votre situation financière. Pour vérifier votre situation, n’y allez pas approximativement. Examinons cela avec précision.

D’abord, prenez une feuille de papier ordinaire et divisez-la en deux colonnes. À gauche, inscrivez toutes vos entrées d’argent (salaire, bonis, prestations d’aide et autres) sans oublier l’argent que vous avez déjà de côté. À droite, inscrivez toutes vos dépenses (loyer/hypothèque, électricité, téléphone, Internet, épicerie et autres). En additionnant les montants dans chaque colonne, vous arrivez au total de vos revenus (c’est-à-dire tout l’argent disponible), et au total des dépenses (ce qui est soustrait de l’argent disponible). Ce processus s’appelle faire un budget. Les deux colonnes vous aideront à avoir une vue d’ensemble sur votre situation et à prévoir la suite des choses.

Déjà, si la colonne des dépenses vous donne un montant plus élevé que celui de la colonne d’entrées d’argent, vous saurez que vous aurez quelques coupes à faire du côté des dépenses... ce qui nous amène au prochain point.

Ce qui est régulier est plus facile à mesurer

Il faut se rappeler que vos revenus peuvent être plus ou moins réguliers. Il faut tenir compte de cette réalité avant de prévoir vos dépenses. Toutefois, en faisant le total sur un mois ou sur un an, vous serez en mesure d’évaluer sur quoi vous dépensez votre argent, et en quels montants. Des dépenses régulières (comme l’hypothèque) peuvent être prévues plus tard. Dans ce cas-ci, il faut donc s’y prendre d’avance et économiser l’argent nécessaire. Le deuxième principe de base est donc que le total d’argent disponible doit toujours être plus grand que le total d’argent dépensé – chose beaucoup plus facile en théorie qu’en pratique.

Un seul maître

Alexandre Dumas fils affirmait que l’argent « est un excellent serviteur et un très mauvais maître ». Cet écrivain, mort endetté jusqu’au cou, l’a appris à ses dépens. Le troisième principe de base est donc que l’argent ne doit jamais vous dominer. L’argent doit servir vos intérêts et vos projets. Bien sûr, emprunter de l’argent n’est pas mal en soi; seulement, assurez-vous d’être en mesure de bien rembourser vos dettes, afin de pouvoir gérer votre budget adéquatement.

Partager cet article